dijous, 27 de gener de 2011

L'Abri antiaérien de la Guerre Civile Espagnole en Catalogne

La Guerre Civile Espagnole éclata en Catalogne en février 1937, lors du premier bombardement de Barcelone. L'offensive franquiste contre la Catalogne fut particulièrement sanglante, associée à des bombardements contre la population civil dans le but de la démoraliser. On dénombre presque 5.000 victimes en Catalogne, dont presque 2.000 morts à Barcelone et plus de 7.000 blessés dans de nombreauses villes dévastées. En mars 1938, les nationalistes franquistes lancent une offensive au front d'Aragon et celui du Delta de l'Èbre, où devint le théâtre de sanglantes batailles. Les forces catalanes republicaines en déroute, mal armées et mal equippées, abandonnent Barcelone fin janvier 1939 aux nationalistes. La Catalogne fut presque la dernière région espagnole a être occupée par les troupes franquistes. À la chute de la Republique, près de 200.000 catalans choisissent l'exil, lors que d'autres 200.000 sont tués à cause de nombreauses condamnations à mort. La répression franquiste sur la population catalane fut des plus dure pendant et après la guerre civile. La suppression de l'autonomie politique de la Catalogne, la destruction de ses institutions culturelles et politiques, l'interdiction de parler le catalan, etc. La Catalogne ne va récupérer sa culture, sa langue et ses institutions qu'avec l'instauration de la démocratie en Espagne, à la mort de Franco en 1975. Pour résumer, la Catalogne passe encore une phase de reconstruction nationale qui ne va pas sans désaccords en raison de la portée du génocide dont elle a été la victime et des traces de centralisme dont souffre encore l'État. Aujourd'hui, on peut visiter l'abri antiaérien 307 à Montjuïc, lequel fut construit par les résidents du quartier du Poble Sec. L'abri antiaérien a été habilité comme musé de la ville en 2007 et il reste ouvert au public tous les weekends d'11h à 14h. Le prix de l'entrée est de 3€ et gratuit pour les enfants de moins de 7 ans. Pour en savoir plus, visiter le site du musé d'histoire de Barcelone (en espagnol et catalan).